Santé et aide à la personne

La présence de services de santé de proximité est indispensable et vitale pour le territoire. La Communauté de Communes, en lien avec les professionnels de santé, mène des actions concrètes dans le cadre d'un "Projet de santé de territoire" afin de préserver et développer au mieux l'offre de soin sur le territoire.

Projet de santé de territoire

Caducée de médecin

La couverture en services médicaux reste encore acceptable sur le territoire des Monts d'Alban et du Villefranchois mais la situation tend à se dégrader au vu de la pyramide des âges des professionnels présents. La faible attractivité des territoires ruraux pour les professionnels de santé (horaires, contraintes de garde, etc.) ne facilite pas le renouvellement des postes.

La demande de soins est cependant très présente sur le secteur tant pour les particuliers que pour les structures d’accueil (Maison d’Accueil Rurale pour Personnes Agées, centre pour Autistes, Foyers Logement, etc.) et le nombre d’actes pratiqués est très important.

De ce fait, la Communauté de Communes a engagé, en collaboration étroite avec les professionnels de santé, l’élaboration d’un « projet de santé de territoire », afin de déboucher sur une feuille de route, traduite en actions concrètes.

Elles visent à préserver et développer l’offre de soin sur le territoire :

  • diminuer les inégalités sociales en santé,
  • faciliter l’installation de nouveaux professionnels,
  • adapter les structures du territoire,
  • mutualiser les équipements,
  • définir un parcours coordonné de soin,
  • etc.

Diagnostic santé du territoire

La démarche de construction du projet de santé de territoire passe d’abord par l’élaboration d’un diagnostic précis du territoire et de l’offre de santé. Ces études ont permis de poser le cadre nécessaire à la proposition d’actions concrètes en accord avec la situation du territoire et les besoins des populations locales :

  • évolution de l’offre de soin au vu de l’âge des professionnels,
  • prise en compte de la topographie,
  • revenus des populations, diversité des actes de soins pratiqués,
  • etc.

Afin de construire un projet en adéquation avec les besoins et les attentes locales, une large consultation de la population a été menée dans le cadre du renouvellement de l’Agenda 21.

Une première action : aider les "aidants familiaux"

Les faibles revenus de retraite, l’augmentation du coût des structures d’accueil pour personnes âgées et une volonté de « rester chez soi » le plus longtemps possible viennent accroître le nombre « d’aidants familiaux » recensés sur le territoire. La solidarité familiale dans la prise en charge des personnes âgées reste également un élément structurant du monde rural.

Sur notre territoire, nombreux sont ceux en charge d’un parent, d’un conjoint ou d’un proche, au quotidien ou de manière très régulière. La situation et la gestion quotidienne de ces « aidés » est parfois complexe et source de nombreuses interrogations.

Repéré comme territoire prioritaire d’intervention, les Monts d’Alban et le Villefranchois bénéficient d’actions « d’aide aux aidants », mises en place par la Mutualité sociale agricole (MSA) depuis février 2015.

Ces actions sont concrétisées sur 7 ou 8 séances au cours desquelles de nombreuses thématiques sont abordées (difficultés quotidiennes, isolement, manutention, etc.). Ces groupes d’expression et de paroles se construisent séance après séance autour des attentes des participants.

Ces rencontres, véritables temps d’échange, apportent un appui, des réponses et permettent souvent de trouver des solutions aux difficultés rencontrées.

 

Professionnels et structures de santé

Retrouvez toute l’offre de santé ainsi que les coordonnées des professionnels et structures du territoire via notre carte interactive.