Gastronomie et terroir

Le Tarn est réputé pour sa gastronomie traditionnelle. La Vallée du Tarn et les Monts de l’Albigeois n’échappent pas à cette règle et ont même un terroir fortement apprécié. Ne passez pas dans le secteur sans goûter à nos spécialités locales !

Les produits locaux

Les spécialités de la Vallée du Tarn et des Monts de l’Albigeois sont le fruit d’une longue tradition. Nous disposons d’une gamme presque complète de produits d’alimentation de grande qualité et des spécialités gourmandes.

Notre territoire bénéficie d’une agriculture dynamique. La production va du lait de brebis pour la fabrication du célèbre Roquefort, à l’élevage de bovins pour le lait ou la viande en passant par la culture de céréales, légumineuses et oléagineuses ou même la récolte de miel et de fruits. Plusieurs entreprises locales transforment ces produits pour vous proposer charcuterie, fromages et bien d’autres spécialités.

Plat de traiteur : Chapon - Maison Roustit © D. Delpoux

Vous pourrez acheter auprès des producteurs, dans nos commerces locaux ou sur les marchés du territoire les produits d’ici !

  • des spécialités charcutières : bougnette, boudin, melsat, saucisse, saucisson, jambon de pays, fritons…
  • du veau de l’Aveyron et du Ségala, des volailles
  • des fromages de brebis, de chèvre, de vache ou de laits mélangés, et quelques spécialités originales pour régaler vos papilles (fromage lavé à la bière de châtaigne artisanale ou au vin doux de Gaillac, fromage à la truffe ou aux raisins secs…), mais aussi des yaourts
  • des fruits (pomme, poire, cerise, pèche, nectarines, fraise, prune, kiwi,) et jus de fruits en provenance de Miolles, village qui bénéficie d’un microclimat propice à l'arboriculture,
  • du miel et des confitures
  • des légumes

Pour savoir où trouver ces produits, rendez-vous sur notre carte interactive dans la rubrique « Gastronomie et terroir ».

Spécialités locales et de nos voisins

Notre territoire est sous l’influence de trois principaux terroirs :

  • le Ségala au nord (à cheval sur les départements du Tarn et de l’Aveyron)
  • l’Albigeois à l’ouest
  • le Lacaunais au sud-est

Les spécialités gastronomiques retrouvées sur notre secteur sont donc particulièrement variées. En voici une sélection à ne pas manquer lors de votre séjour.

Charcuterie

La Bougnette © CDT
  • La Bougnette. Peut être servie chaude ou froide, elle se présente sous la forme d’une boule de 500g environ, préparée à partir de maigre et gras de porc, d’œuf et de pain. Elle est frite dans l’huile.
  • Le Friton de porc. Préparé à partir de petits morceaux de porc (viande grattée autour des os !), cuits dans la graisse  et moulés en terrine.
  • Le boudin « noir » sec ou frais.
Le Fricandeau
  • Le Fricandeau. Pâté de campagne cuit au four enroulé dans de la crépine de porc.
  • les « Pâtés au four » de la maison SERRES d’Alban ; cuits très lentement (7 heures !) et avec une infinité de préparations gourmandes (cèpes, foie gras, canard, …), 
Le Melsat © CDT
  • Le melsat. Cousin du boudin blanc, il est réalisé à base de viande de porc, de pain sec et d’œufs.
  • Le Jambon de Paulinet, Alban et surtout Lacaune. Produit typique de la montagne tarnaise dont le climat est particulièrement adapté au séchage et à l’affinage des jambons.
  • La saucisse sèche et le saucisson.

Plats préparés

Gras-double à l’albigeoise
  • Le gras-double à l’albigeoise. Produit tripier cuisiné au safran longtemps cultivé dans le Tarn.
  • Les pommes de terre au tustet. D’abord bouillies, puis tranchés et frites dans une poêle avec un peu de graisse de porc et de canard, de l’ail, du persil et surtout une palette en bois pour les « tuster » (les couper en tout petits cubes et les retourner).
  • Le frésinat. Traditionnellement préparé lors de l’abatage du porc, il permet d’utiliser des petits cubes de viande fraiche de porc (tels que le cou ou les ris). Ces ingrédients sont poêlés longuement avec de l’oignon, de l’ail, de l’eau de vie et des herbes aromatiques. On le sert généralement avec des pommes de terre au « tustet ».
  • La fedo al bi. Littéralement « mouton au vin » en occitan. Mijoté d’épaule et de collier de mouton au vin traditionnellement accompagné de pommes de terre et de navets.
Des respouchous © CDT
  • L’omelette aux respounchous. Les respounchous, nom local du Tamier commun, sont souvent confondus avec les petites asperges sauvages. Cette plante au goût amer prononcé doit être blanchie avant d’être préparée en omelette.
  • Les « Parissous  » : crêpes à la farine de Sarazin, avec une pâte fermentée au levain naturel, cuite à la poêle, plus ou moins épaisse selon son accommodement, salé (poitrine grillée, œuf, jambon, lardons, fromages, etc.) ou sucré (miel, confitures, notamment de mûre, etc.)
  • L’aïgo boulido. Terme occitan signifiant « eau bouillante ». Il s’agit d’une soupe à l’ail additionnée  de tranches de pain, d’huile, de lait.

 

Radis à l'Albigeoise
  • Les radis à l’albigeoise. Entrée composée de fines rondelles de radis accompagnées de petits dés de foie séché et salé, crus ou poêlés.
  • Les œufs tindelous. Le tindelou est le terme occitan désignant le lard séché. Ce sont des œufs durs poêlés et accompagnés de sauce tomate et de poitrine fumée mais dont le jaune a été mélangé à une farce composée de persillade, de mie de pain et de lait.
  • Les Daubes de bœuf, de sanglier, de chevreuil : dégustées au restaurant ou en conserve préparée par un traiteur d’Alban ou de Villefranche d’Albigeois.
  • La soupe au fromage. Superposition de feuilles de chou, tranches de pain et fromage arrosée d’un bouillon et gratinée au four.
  • Les pieds de cochons en sauce.
  • Les coustellous. Terme occitan désignant des petits morceaux du plat de côtes de porc. Ils sont généralement servis grillés au feu de bois ou au four. Excellent aussi cuit au barbecue.
  • Le glandoulat. Daube de porc aux haricots rouges.

Fromages

Morceau de Roquefort
  • Le roquefort. L’Est du département du Tarn fait partie de la zone d’appellation d’origine « Roquefort » (c’est même la production agricole principale des monts de l’Albigeois).
  • Le pérail. Petit fromage de brebis d’une dizaine de centimètres à pâte coulante.
  • Les Fromages locaux de chèvre, de brebis ou de vache. De nombreux types de fromages sont élaborés sur le secteur. Ils n’ont pas forcément d'appellations reconnues mais ils offrent un plateau exceptionnel, à découvrir absolument ! Fermiers ou artisanaux, au lait cru ou au mélange de laits, frais ou affinés, pressés ou fermentés, aromatisé à la bière ou au vin, etc. Le choix est large, le plus difficile est de choisir ! (En vente à Paulinet, Massals, Alban, Bellegarde-Marsal, etc.)
Plateau de fromages produits localement - Les paulinetoises © CDT

Desserts et patisseries

Croquants de Cordes © CDT
  • Les croquants. Biscuits aérien mais craquant composés d’amandes et de sucre. Ils ont vu le jour au XVIIème siècle, lorsque les amandiers regorgeaient de fruits et qu’on ne savait plus quoi faire de l’excédent de production. Ils s’appelaient alors les "Couques" et ont très vite servit à accompagner le vin de Gaillac.
  • Le mesturet. Genre de flan sucré à base de courge et de farine de maïs. Existe en version beignets sous forme petites galettes cuites dans de l’huile chaude.
  • Les curbélets. Gaufres enroulées sur elles-mêmes. Réalisées à l’aide d’un gaufrier spécial.
Echaudés © CDT
  • Les échaudés ou Petits Jeannots. Biscuit à l’anis, très ferme, de forme triangulaire. Idéal pour accompagner votre pause-café, il peut aussi se consommer à l’apéritif. Il faut alors les laisser reposer une nuit dans du vin blanc sec (Gaillac) avec du sucre.
  • La gimblette d’Albi. C’est une pâtisserie présentée sous la forme d’une petite couronne à la fleur d’oranger et à l’anis.
  • La pompe à l’huile. Gâteau moelleux et sucré à l’huile de noix.
Croustade © CDT
  • La croustade aux pommes. Tarte aux pommes recouvertes de pâte feuilletée parfois additionnée de raisins secs. Elle peut aussi être préparée avec des poires.
  • Les navettes Albigeoises. Petits biscuits sablés en forme de losange aux amandes et fruits confits.
Casse museau © CDT
  • Le casse museau. Gâteau sec renfermant une texture moelleuse à l’intérieur. Fabriqué à partir de lait caillé de brebis et de zeste de citron.
  • Le millas. Un voisin de la polenta élaboré à partir de semoule de maïs, moulée puis poêlée ou grillée. Il peut se déguster nature, saupoudré de sucre ou garni de fruits. Le millas nature ou salé peut aussi accompagner des plats en sauce.
  • Les farinettes tarnaises. Genre de crème dessert épaisse sucrée et vanillée.
Oreillettes © CDT
  • Les oreillettes. Variété de beignet fine et croustillante, frite puis saupoudrée de sucre.
  • La flaune. Voisin du cheese-cake Américain, ce flan est préparé à partir de petit lait de brebis cuit (recuite de brebis), de sucre et de fleur d’oranger.

Autres spécialités

Cave de Labastide de Lévis © CDT
Ail rose de Lautrec © CDT
  • Les vins. Les communes de Bellegarde-Marsal et Mouzieys-Teulet font partie de la “zone d’appellation Cunac” du vignoble Gaillacois. La spécialité locale est un vin rouge bien charpenté : le Cunac. La coopérative de Labastide Lévis qui vinifie le Cunac propose aussi des vins rosé ou blanc, sec ou doux, en perlé ou mousseux.
  • L’ail rose de Lautrec. Appellation de l’ail produit dans le secteur de Lautrec dans le Tarn.